Les sites du réseau

Les prochains salons

  • Casting Tour Européen 2017/2018 Disneyland...
    du 27/09/2017 au 26/11/2017Voir
  • Semaine européenne pour l’emploi des perso...
    du 13/11/2017 au 19/11/2017Voir
  • Salon Solutions RH (Lyon)
    du 20/11/2017 au 21/11/2017Voir
  • 24 Heures pour l’Emploi et la Formation (A...
    le 21/11/2017Voir
  • 2ème édition de Revolution@Work
    du 21/11/2017 au 22/11/2017Voir
  • Nouvelle Vie Professionnelle
    le 23/11/2017Voir
  • Soirée Dogfinance Connect
    le 28/11/2017Voir
  • Salon AUTONOMIC Lille Europe
    du 30/11/2017 au 01/12/2017Voir
  • 24 Heures pour l’Emploi et la Formation (C...
    le 30/11/2017Voir
  • Salon du travail et de la mobilité profess...
    du 19/01/2018 au 20/01/2018Voir

256 offres

Consultez les formations

Les métiers

Voir tous les articles

Toutes les dernières infos emploi

Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Jeunes diplômés : comment bénéficier de l'ARPE ?

28/08/2017

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Peu commentée, l’ARPE (aide à la recherche du premier emploi) fut une nouveauté de la rentrée 2016 découlant de la Loi Travail en faveur des jeunes diplômés. Ayant profité à 30 000 bénéficiaires au cours de sa première année d'application, elle est renouvellée en cette rentrée 2017.


 

L’ARPE, c’est quoi ?

Apparue lors de la deuxième rédaction de la Loi Travail, l’ARPE est une réponse à la grogne des mouvements étudiants. Ces derniers soulignaient la fragilité des jeunes diplômés boursiers qui, entre la fin de leurs études et la signature d’un premier contrat de travail, doive vivre en l’absence totale de revenu. Or, la recherche d’un premier emploi peut s’étaler sur de longs mois (jusqu’à 10 mois pour 16 % des jeunes diplômés, selon un sondage OpinionWay).
L’ARPE prolonge donc la bourse perçue mensuellement par l’étudiant jusqu’à quatre mois après l’obtention du diplôme, lui assurant ainsi une petite source de revenue pour faciliter la liaison entre cursus scolaire et insertion professionnelle.  Son montant dépend du cursus et de l’échelon de bourse : 200 € pour les niveaux CAP/BP/Bac pro, entre 100 et 550 € pour les diplômés de l’enseignement supérieur et 300 € pour les apprentis.


Les conditions pour en bénéficier

L’ARPE concerne les jeunes diplômés de moins de 28 ans de tous secteurs et tous cursus, y compris les apprentis. Les critères retenus sont d’ordre social : les bénéficiaires doivent avoir été boursiers lors de la dernière année de leur formation. Ils doivent également s’engager à rechercher un emploi et ne pas reprendre une formation dans l’année qui suit l’obtention du diplôme.

L’ARPE ne peut être cumulée avec le RSA ou la Garantie Jeune. Elle cesse automatiquement d'être versée dès lors que le bénéficiaire touche 78 % du SMIC net (un peu moins de 900 euros).


Comme la recevoir ?

La demande doit être faite dans les quatre mois suivant la validation du diplôme. La plateforme 2017 est ouverte depuis le 12 juillet dernier.

 Accéder au formulaire de déclaration en ligne

Les documents à fournir sont :

> Attestation de diplôme

> Attestation de bourse perçue lors de la dernière année du cursus

> Attestation sur l’honneur engageant le bénéficiaire à ne pas reprendre une formation au cours de l’année à venir

> Copie de la carte d’étudiant des métiers (pour les apprentis uniquement)

Les derniers articles

  • 3 questions à… Clémentine Latron, illustratrice et expat'
  • #likediversité : le nouvel outil anti-discrimination
  • Insertion professionnelle des jeunes : ça coince
  • LOI TRAVAIL / La Garantie Jeune, kézako ?


  • Rechercher un stage




    © 2017 En-stage.com