Les sites du réseau

Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Trouver un job d'été en France

14/05/2014

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Pourquoi chercher un job d’été ?

Le job d’été est un passage quasi-obligé pour tous les étudiants ! Il présente des atouts indéniables pour vous et votre futur.

·           Une première expérience professionnelle. Le job d’été permet de mettre un pied dans le monde du travail. Lors des cursus scolaires, les stages sont de mises, mais ces derniers sont parfois courts et peu instructifs. Le job d’été, lui, donne un aperçu d’un métier, bien que ce ne soit pas celui de nos rêves.

·             Le job d’été permet d’étayer un CV. Un bon CV est primordial pour décrocher un emploi ou un stage, pour cela vous devez, tout au long de votre vie, le renforcer grâce à de multiples expériences. Un job d’été permet de prouver sa connaissance du monde du travail et sa motivation certaine à travailler.

·              Les cursus scolaires, et universitaires en particulier, offrent des grandes vacances qui portent bien leur nom ! Ces vacances peuvent durer jusqu’à quatre mois pour certains. Alors il est essentiel de s’occuper durant ses vacances pour ne pas tourner en rond.

·           Le job d’été permet de lier l’utile à l’agréable.  En effet, beaucoup de job d’été sont des emplois saisonniers dans des zones touristiques. Vous pouvez ainsi, le soir venu, profiter de la plage, de la montagne ou bien des avantages qui vous sont attribués si vous travaillez dans un hôtel ou dans un camping ! Les employeurs offrent parfois des avantages en nature comme l’accès à la piscine, au court de tennis ou des repas au restaurant de l’entreprise à des tarifs très bas. L’idéal est de trouver un job d’été qui vous intéresse mais ce critère est rarement effectif.

·         Mais ne soyons pas hypocrites, un job d’été permet également de toucher un salaire ! Souvent payé au  SMIC, il vous permettra de vous faire plaisir ou bien d’épargner en prévision d’un futur investissement.

Les secteurs qui recrutent

Les secteurs en pleine expansion durant les grandes vacances sont ceux liés à la saison estivale et donc notamment aux vacances et au tourisme. L’animation est un secteur en plein recrutement durant les périodes de vacances scolaires. Pour prétendre au titre d’animateur, il est quasiment essentiel de posséder le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA).

Si l’idée de vous occuper d’enfants ne vous enthousiasme pas, les métiers du secteur LHR recrutent ! Il faut savoir que dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration, 40% des emplois sont concentrés dans les régions Ile-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur. La main d’œuvre employée dans ce secteur augmente de 50% en été témoignant du statut de la France du pays le plus visité au monde ! Dans le secteur du tourisme on trouve des emplois dans les musées, les villages de vacances, les campings, les parcs de loisirs, les festivals, les foires et les salons. Concernant les attentes des recruteurs, 80% d’entre eux, notamment ceux du tourisme, favorisent les étudiants maîtrisant l’anglais. Vous devez également  faire preuve d’une grande disponibilité. Grâce au tourisme, les villes et régions emploient 4% de plus en juin.Evidemment ces régions sont les plus attractives l’été comme la région PACA, la Corse, l'Aquitaine ainsi que l'Ile-de-France. Vous pouvez également postuler auprès des agriculteurs pour réaliser une saison dans leur exploitation. Les tâches proposées sont la cueillette, les vendanges, le taillage, le ramassage etc. Cependant, ce travail est éreintant et est à l’origine de nombreux maux physiques. Ainsi, soyez certain d’être apte à réaliser un tel travail ! Enfin, qui dit vacances d’été sous-entend prérentrée scolaire, période qui offredes opportunités d’emploi, notamment dans les universités et les mutuelles étudiantes.

Lors de la recherche d’un job d’été, les étudiants ont tendance à ne chercher que des emplois liés aux loisirs de vacances et au tourisme. Mais il ne faut pas oublier que vacances signifient aussi que de nombreux salariés vont partir eux-mêmes en congés, laissant un poste vacant. Ainsi, des secteurs recrutent pour pallier leur absence, comme la distribution et la vente, la banque ou le phoning qui offrent des postes de caissiers, caristes, vendeurs ou conseillers clientèle. Si vous avez le permis de conduire, précisez-le pour pouvoir accéder aux postes de livreurs ou conducteurs.

Enfin, il ne faut pas négliger les métiers qui recrutent tout au long de l’année. Ainsi, ne faites pas abstraction des agences d’intérim qui restent toujours en quête d’ouvriers non qualifiés dans l’emballage, le magasinage et la manutention, mais également en quête d’agents de sécurité. De même, les services à la personne recrutent toute l’année. Vous pouvez postuler auprès d’organismes spécialisés ou auprès de particuliers pour de emplois debaby-sitting, ménage, courses, soutien scolaire, bricolage, jardinage,…

Comment postuler ?

Dans l’administration, les grandes entreprises ou encore les banques, il est préférable de présenter votre candidature dès le mois de janvier. Pour des emplois dans des entreprises plus restreintes qui demandent moins de qualifications, comme un emploi de serveur dans un bar ou un restaurant, de vendeuse dans une boutique ou de caissière dans un supermarché, il est conseillé de postuler en avril. Pour ce faire, vous pouvez optimiser vos chances en allant démarcher directement votre futur employeur. Il est recommandé de se présenter en personne, muni de votre CV.

Trouver un emploi à l’étranger

Pourquoi travailler à l’étranger ?

Exercer son job d’été à l’étranger présente une plus-value indéniable : celle d’apprendre ou de perfectionner une langue. Par ailleurs, cela permet de découvrir une autre culture, apprendre à s’adapter et acquérir de nouveaux savoir-faire. De plus, le job d’été peut prendre des allures de séjour touristique !

Les secteurs qui recrutent

De même qu’en France, les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie/restauration recrutent. Pour cela, il est impératif de pouvoir justifier d’un bon niveau de langue dans le pays que vous avez choisi. Vous avez également la possibilité d’effectuer un séjour au pair chez une famille, en échange de la garde des enfants ou d’une aide ménagère. L’avantage du séjour au pair est d’être en immersion totale dans le pays. Cependant, le salaire final est souvent maigre car vous êtes nourris, logés et blanchis ! Attention, si vous faites appel à une agence de placement, des frais supplémentaires vous seront imputés. Si vous ne possédez pas un très bon niveau de langue, vous pouvez postuler dans l’agriculture. Le Royaume-Uni propose des travaux agricoles ou encore des ramassages de fruits et légumes, le Canada la récolte du tabac et le Danemark la cueillette de fraises, récolte de pois, maïs, salades et oignons.

Comment postuler ?

Avant  de partir vous devez :  

·         Comme en France, être majeur,

·         Avoir une carte d’identité pour un séjour en Europe de moins de 3 mois,

·         Avoir un visa de travail et un passeport pour un séjour au-delà de l’Europe,

·         Etre sûr que  votre employeur vous propose une couverture sociale,

·         Prévoir un confortable budget pour couvrir tous les frais du début du séjour,

·         Etre méfiant vis à vis des organismes malhonnêtes qui pullulent sur la toile.

Pour travailler à l’étranger, il est préférable d’être disponible très tôt, en avril ou mai car les besoins en recrutement se font ressentir dès cette période.

Pour faciliter vos démarches, vous pouvez consulter des sites d’emploi institutionnels comme pôle emploi http://www.pole-emploi-international.fr/www.eei.com.fr/eei/accueil.jsp, mais également les nombreux sites de PVT existants : le plus généraliste http://pvtistes.net/ ou ceux spécialisés selon les pays. Le PVT correspond au Programme Vacances Travail, aussi appelé Visa Vacances Travail ou encore WHV Working HoldayVisa,il allie travail, tourisme et découverte. Des conventions sont établies entre la France et plusieurs pays visant à faciliter l’obtention d’un visa de travail pour un an maximum, non renouvelable. Seulement une dizaine de conventions sont actuellement établies, avec des pays comme le Canada, l’Australie, Argentine…

Pour postuleril faut :

·         Etre âgé de 18 à 30 ans (35 ans pour le Canada),

·         Avoir un passeport valide,

·         Etre sans personne à charge,

·         Avoir son billet d’avion aller-retour,

·         Avoir une somme minimale d’argent fixée selon les pays,

·         Avoir une assurance responsabilité civile.

Attention, le nombre de places est limité selon les quotas institués par les pays. Le Canada étant le plus demandé, le pays offre le moins de places.

Job été

Alpas : « 250 animateurs recrutés pour des séjours de tourisme adapté cet été »

Forte de ses plus de 40 ans d’expérience, Alpas Vacances Qualité est une des plus anciennes et des plus importantes associations spécialisées dans le tourisme adapté en France.
Elle organise chaque été une centaine de séjours dans le sud-est de la France et recrute 250 animateurs accompagnateurs. Explications avec le directeur Jean-Jacques Delattre.

Quand et comment est née Alpas ?

L’association a été créée à Grenoble en 1971 par des éducateurs et des parents d’enfants handicapés mentaux devenus majeurs. L’objectif était double : reconnaître le droit aux vacances pour tous et reconnaître le statut d’adulte handicapé. Il y avait encore beaucoup à faire à l’époque concernant le droit des handicapés et Alpas a contribué à son niveau à faire évoluer les mentalités. Les premiers séjours étaient conçus pour un public d’adultes handicapés déficients mentaux de la région grenobloise, avant qu’Alpas étende son activité à la France entière. L’association s’est professionnalisée et organise désormais chaque été une centaine de séjours pour un millier de vacanciers.

Comment l’association fonctionne-t-elle ?

Si quelques séjours sont organisés pendant la saison hivernale, la grande majorité a lieu durant la période estivale, sur une période qui court cette année du 2 août au 23 août. Divers gites et établissements d’hébergement touristique du sud-est de la France sont sollicités pour l’accueil du millier de vacanciers, qui partent pour deux ou trois semaines de séjour par groupes de huit à douze adultes handicapés mentaux hommes et femmes. Ils sont répartis selon leur niveau d’autonomie et le ratio d’animateurs encadrants varie en fonction : de un animateur pour cinq vacanciers pour les plus autonomes à un animateurs pour deux vacanciers pour les moins autonomes.

Combien d’animateurs recrutez-vous chaque année ?

Nous recrutons 250 animateurs en contrat d’engagement éducatif (CEE), payés en forfait journalier global. Parmi eux, environ la moitié a déjà travaillé pour Alpas le ou les étés précédents. Leurs missions au quotidien : proposer des activités en journée, aider les vacanciers dans leur vie quotidienne et veiller à leur sécurité.

Quels sont les profils recherchés ?

Un gros tiers des animateurs sont des jeunes de 20-25 ans souhaitant faire carrière dans les métiers du social : éducateur, infirmier, ergothérapeute, métiers du sport adapté… C’est pour eux l’occasion d’emmagasiner de l’expérience et d’avoir une ligne pertinente sur le CV. Un autre tiers concerne des jeunes étudiants titulaires du BAFA, qui ont déjà travaillé dans l’animation et qui souhaitent expérimenter un autre public. Enfin pour un dernier tiers, il s’agit de préretraités et de retraités désireux d’investir de leur temps dans le tourisme adapté par altruisme.

Quelles sont les démarches à entreprendre pour postuler ?

Pour postuler, il est nécessaire d’avoir plus de 21 ans et une première expérience dans l’animation et le handicap. L’obtention du BAFA est aussi bienvenue. Les personnes intéressées peuvent postuler via notre site Internet www.alpas.fr. Chaque candidat sélectionné est ensuite convié à des journées d’information que nous organisons à Grenoble, Lyon, Paris, Avignon et Lille. Les candidatures peuvent être envoyées dès à présent et jusque fin juillet.

Propos recueillis par Régis Delanoë

Les derniers articles

  • Plus d'un million de stagiaires en France
  • Que faire sans son bac ?
  • Les métiers de l’économie verte
  • Emploi : la fin des fautes d’orthographe sur votre CV
  • Etudiants : le développement durable au cœur des préoccupations
  •  

     



    Rechercher un stage

    301 offres

    Déposez votre CV



    © 2019 En-stage.com